bandeau fnact.com2017

  • Vers un vrai statut syndical dans la fonction publique

    Un dernier texte, paru fin septembre, vient compléter et colmater une succession de réformes débutées en 2014 sur le droit syndical dans la fonction publique. Le décret n°2017-1419 achève une partie de ces réformes en particulier sur le droit à la carrière et à la rémunération des agents en décharge d'activité ou mis à disposition. Lire la suite
  • Formations au dialogue social

    La formation commune « des acteurs de la négociation collective » faisait partie de la loi « travail » mais il manquait un décret paru le 2 mai 2017 pour qu'elle devienne applicable. Ce dispositif original prévoit en effet de dispenser des formations réunissant employeurs et salariés (et/ou leurs représentants) pour améliorer le dialogue social dans l'entreprise, la collectivité ou l'administration... Lire la suite
  • Catégorie C : nouveaux statuts 2017 en 2 ou 3 grades !

    Touche finale à la réforme des statuts dans la fonction publique territoriale, un dernier décret est venu modifier les statuts particuliers des agents de catégorie C... Et les conditions transitoires d'avancement de grade. Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
S'abonner au RSS Facebook Fnact-CFTC Suivez-nous !

FIPHFP : vers la fin des aides financières pour les agents handicapés de la fonction publique ?

Gina Sanders handicap

« Si le gouvernement ne réagit pas rapidement, le Fonds d'insertion des personnes handicapées de la fonction publique (FIPHFP) ne pourra plus financer les aménagements de postes des agents ! Avec la fin des contributions financières des universités, décidée par la ministre de l'Enseignement, les réserves s'épuiseront très vite », alerte Catherine Odouard, la représentante CFTC suppléante du FIPHFP.

Le risque de disparition du Fonds est réel et a suscité une forte mobilisation des représentants syndicaux et associatifs siégeant au sein de l'instance. Ceux-ci ont sollicité le Premier ministre, fin janvier, pour l'inviter à modifier sa décision...

« Le gouvernement ne peut continuer à priver le Fonds de recettes destinées à son action, sauf à remettre en cause de façon délibérée sa volonté affichée en matière d'exemplarité des employeurs publics dans les trois versants de la fonction publique », avertissent les représentants syndicaux et associatifs siégeant au FIPHFP.

Dans un courrier du 31 janvier, ceux-ci ont en effet souligné l'impact négatif de la décision de la ministre de l'Enseignement de suspendre la contribution des universités au FIPHFP. Sans la contribution des employeurs publics (qui ne respectent pas le quota des 6 % d'emploi de travailleurs handicapés), le Fonds n'est plus alimenté. Et ne pourra plus financer des aménagements de postes à la demande des employeurs de la fonction publique pour leurs agents atteints d'un handicap...

Aussi, les représentants du FIPHFP souhaitent l'arrêt des ponctions de l'État s'élevant à 87 millions d'euros sur trois ans et demandent que soit rétablie la contribution des établissements scolaires et des établissements d'enseignement supérieur. « Cette nouvelle décision de 2017 est inacceptable, elle démontre une ignorance totale du fonctionnement du Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique, et dénote d'un mépris certain pour les personnes en situation de handicap », s'indignent-ils.

Le Fonds n'a plus qu'une année de fonctionnement et une telle mesure porterait atteinte à sa capacité de soutenir les aménagements et l'accompagnement nécessaires pour l'emploi de travailleurs handicapés dans la fonction publique.

« Les représentants associatifs et les organisations syndicales CFTC, FO, CGT, FSU, CFDT, Solidaires, Unsa et CFE-CGC ont adopté à l’unanimité, la motion du conseil national consultatif des personnes handicapées, le 26 septembre 2016, toujours d’actualité, qui met en évidence les exigences suivantes :

  • renoncer à l’exonération de la contribution des universités, passée, présente et future ;
  • rechercher d’autres voies et moyens permettant de financer la sécurisation des campus universitaires ;
  • assurer la sécurisation du financement du fonds et des interventions liées à l’emploi des personnes en situation de handicap tant dans le secteur public que privé. »

Ainsi, les représentants associatifs et syndicaux du comité national du FIPHFP attendent un geste du gouvernement qui a la possibilité, aujourd'hui, de suspendre la ponction du troisième tiers des 87 millions d'euros amputés sur trois ans. Un nouveau souffle pour le Fonds ?

 

Handicap : le taux de 6 % atteint dans la fonction publique territoriale

Formations CFTC

          Identifiant / mot de passe perdu ?   S'inscrire
Retrouvez un article

Les plus populaires.

  • + lus
  • Concours +
  • Statut +
  • CFTC +

Élections territoriales

  • Pays-de-Bitche : chronique ordinaire d'une obstruction lors des élections professionnelles +

    Après avoir fusionné avec la communauté de communes de Rohrbach-lès-Bitche et le syndicat mixte des communes du Pays-de-Bitche, la nouvelle Lire la suite
  • Clermont-Auvergne métropole : entrée réussie pour le syndicat CFTC +

    Le tout jeune syndicat CFTC de Clermont-Auvergne métropole a fait une entrée remarquée, le 22 juin à l'issue des élections Lire la suite
  • La CFTC décroche un siège au comité technique de la communauté de communes de l'Est de la Somme +

    Après la fusion des communautés de communes du Pays-Hamois et du Pays-Neslois, au 1er janvier 2017, la nouvelle communauté de Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27