×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

bandeau fnact.com2017

Grand-Avignon : la collecte des déchets en grève à l'appel de la CFTC

greve dechets Grand Avignon fev2018

Le site de gestion des déchets de Fontcouverte, dans le Vaucluse, est bloqué depuis le 1er février. Les agents du service de collecte ont en effet engagé un mouvement de grève à l'appel de la CFTC sur l'agglomération d'Avignon avec Caumont-sur-Durance pour protester devant le refus de dialogue du président du Grand-Avignon.

« Soixante-huit agents sur les quatre-vingt que compte le service environnement-déchets se mobilisent depuis jeudi dernier face à l'injustice. Non seulement l'agglomération a réduit sensiblement les primes des agents mais elle menace maintenant de déléguer le service au secteur privé », s'indigne Christophe Doladile, pour la CFTC d'Avignon.

Alors que les montagnes de déchets ménagers s'accumulent dans l'agglomération avignonnaise, les agents chargés de la collecte continuent à braver le froid dans l'attente d'un rendez-vous avec les dirigeants du Grand-Avignon.

Le syndicat majoritaire CFTC estime avoir engagé tous les moyens pour amorcer le dialogue. Mais à défaut d'ouverture, en a appelé à la mobilisation. « La situation est dramatique pour les personnels », observe Christophe Doladile. « Après leur transfert dans le nouvel établissement, alors même qu’ils portaient la réorganisation des services, les agents du service de collecte des déchets déjà faiblement rémunérés se sont vu retirer la prime de fin d’année (800 euros) et celle d’assiduité (600 euros). »

Ces primes sont un héritage du régime indemnitaire maintenu à la ville et dans certains services du Grand-Avignon (opéra, conservatoire). Pour la propreté, celui-ci n’a pu être supprimé pour les agents qui en bénéficiaient déjà. En revanche, tout agent nouvellement recruté ne les percevra plus. Cela crée un régime indemnitaire à deux vitesses que conteste la CFTC.

Insalubrité

La CFTC pointe également les conditions de travail déplorables. « Nous constatons toujours l’état d’insalubrité des locaux (saleté, cafard, etc.). Nous demandons une amélioration constante des conditions d’hygiène et de sécurité, alors que nous ramassons à certains endroits des excréments, urines et autres produits toxiques directement vidés dans les poubelles. Je vous laisse imaginer en plein été, plein soleil sous 40° C, les réactions néfastes possibles… ».

Aujourd'hui, l'agglomération menace de déléguer le service de collecte des déchets ménagers au secteur privé. Une ultime réaction suite à la grève visant à mettre la pression sur les agents du service.

La CFTC du Grand-Avignon compte donc bien tenir jusqu'à ce que s'engage un réel dialogue avec les élus.

Dernier rebondissement, dans un communiqué du 6 février, le président du Grand-Avignon confirme son recours au secteur privé pendant la grève et annonce qu'il engage une « action en justice » contre les grévistes. Mais toujours pas d'ouverture du dialogue...

          Identifiant / mot de passe perdu ?   S'inscrire