bandeau fnact.com2017

La CFTC s'oppose aux attaques du gouvernement contre la fonction publique

Fort de son projet, le gouvernement a dévoilé le 1er février les principales réformes de sa politique concernant les services publics et les fonctionnaires.

Malheureusement, celles-ci prévoient toujours plus de précarité et de reculs sociaux pour les agents de la fonction publique.

Les réformes de la fonction publique proposées dans le cadre d'Action publique 2022 se traduiront par :

  • Un recours massif aux contractuels,
  • Le développement de la rémunération au mérite,
  • La simplification des instances représentatives des personnels,
  • L’accompagnement des départs et des reconversions dans la fonction publique, à l’occasion des fermetures de services.

Pour la CFTC, cet ensemble de mesures s'appuient sur une opinion négative et infondée de la fonction publique.

Ce n’est pas en alimentant le cliché d'une fonction publique lourde et inflexible que l'on développera des facteurs d'améliorations. Pourtant, les dernières mesures laissent aux agents un sentiment de sanction : point d’indice bloqué, jour de carence introduit, gel des mesures salariales PPCR en 2018, CSG à peine compensée quand elle se traduit par des hausses salariales dans le privé...

Pour notre organisation CFTC, il faut se défaire de postures idéologiques et renoncer à davantage de précarité pour les agents publics, contre-productives. La simplification des instances représentatives, si elle fait bien sur le papier, risque également de porter préjudice à l'amélioration du fonctionnement des services.

Il nous paraît essentiel de revaloriser les agents et leur rôle dans la construction d'un service public en perpétuelle évolution et auquel les Français restent très attachés.

La CFTC continuera à se mobiliser pour défendre nos services publics et ceux qui les animent.

          Identifiant / mot de passe perdu ?   S'inscrire